qu'est ce que l'eczéma de contact

Qu'est-ce que l'eczéma de contact ?

Eczéma de contact

Une réaction allergique

L'eczéma de contact présente des symptômes classiques de l'eczéma, notamment les fameuses plaques rouges qui démangent... Mais sa cause est bien spécifique : c'est une réaction allergique à un produit ou un objet entré en contact avec la peau. 

L'exemple le plus connu est celui de l'allergie au bijou fantaisie, mais il y en a de plus difficiles à déceler.

Reconnaître l'eczéma de contact

L'eczéma de contact est une inflammation de la peau. Elle se déclenche sur la zone de peau qui a été en contact avec l'allergène et/ou à distance de la zone de contact initial. Une fois l'eczéma de contact diagnostiqué, il s'agit de rechercher l'agent responsable : un vernis, un vêtement, un parfum, de la peinture ou encore une huile industrielle par exemple ?

Les symptômes

Voici les symptômes qui sont associés à l'eczéma de contact :

  • Plaques rouges
  • Démangeaisons
  • Suintements
     
Symptôme : démangeaisons
Symptôme : plaques rouges
Symptôme : suintement

L'intensité des symptômes est très variable d'une personne à l'autre mais l'inflammation évolue toujours dans cet ordre : érythème (rougeurs) avec éventuellement oedème (gonflement) > vésicules (petites cloques) > suintement (par rupture des cloques)> croûtes
Lorsque l’eczéma persiste, la zone de peau concernée change d’aspect : elle est épaissie, sèche, hyperkératosique, squameuse, les suintements sont rares ou peu visibles. Bien entendu il y a des variantes, en fonction de l’importance de l’oedème, des vésicules, de la desquamation et aussi en fonction de la localisation.

Il peut s'écouler plusieurs jours après le contact avec l'allergène, avant l'apparition des symptômes. Il est donc nécessaire de remonter un peu en arrière pour trouver ce qui n'a pas été toléré par la peau.

Devenir "soudain" allergique, c'est possible

On peut tout à coup devenir allergique à quelque chose que l'on tolérait très bien, jusqu'ici. L'eczéma de contact peut donc tout à fait apparaître au centième ou au millième contact de l’allergène sans qu'il n’y ait jamais eu d'allergie avant.

L’eczéma débute sur la zone de contact avec l’agent responsable mais si le contact persiste il peut s’étendre à distance voir se généraliser.

Les modes de contact

Eczéma ou simple irritation ?

Toutes les réactions de la peau à un produit ou un objet ne sont pas des allergies de contact. Des rougeurs peuvent être le signe d'une simple irritation, sans véritable eczéma, notamment avec les produits de toilette…

Que faire en cas d'eczéma de contact ?

Vous aurez probablement besoin d’un traitement de quelques jours, comportant un corticoïde local, pour que tout rentre dans l’ordre. En parallèle pour éviter la rechute il faut identifier la cause, l’allergène de contact, pour le supprimer ou l’éviter.

Trouver la cause d'un eczéma de contact

Pour savoir ce qui a pu causer cette réaction allergique, la première chose à faire est de mener une véritable enquête pour savoir ce qui a été en contact avec cet endroit précis avant l'apparition de l'eczéma. Tout repose sur les réponses à de nombreuses questions :

“Qu’avez-vous appliqué à cet endroit, avant que cela commence ?”
“Avez-vous fait des travaux dans votre maison ou ailleurs il y a 2 ou 3 jours ?”
“Êtes-vous allé au soleil ces derniers jours ?”

Parfois on se rappelle : boucle d’oreille, bouton de jean, produit cosmétique, peinture, vêtement, chaussure… Parfois on ne se rappelle pas.

Sauf lorsque la cause est évidente, il est important de consulter un spécialiste en dermato-allergologie qui reprendra l’enquête avec vous et fera des tests cutanés posés sur la peau, les patch-tests.

"Trouver la cause permettra de s'éloigner du problème, mais il n'y a pas de désensibilisation possible. Lorsqu’on a ce type d’allergie, c’est pour la vie."

Où est localisé l'eczéma ? L’enquête allergologique

L'endroit où sont apparues les rougeurs est un précieux indice sur la cause possible. Il y a plus de chances qu'un eczéma des pieds soit causé par des chaussures que par un dentifrice. Mais toutes les possibilités doivent être envisagées : dans un cas d'allergie au vernis par exemple, on peut avoir une réaction au cou si l'on y porte souvent les mains.

Liste des allergies de contact les plus fréquentes

Voici les objets et les produits régulièrement associés à des allergies, ainsi que l'allergène responsable.

allergie de contact sur le cuir chevelu

Cuir chevelu : Teintures de cheveux (très fréquent), permanentes, shampooings, autres produits capillaires 

allergie de contact sur le visage

Visage : Cosmétiques (conservateurs, parfums, …), produits de toilette, médicaments locaux, crèmes solaires (photoallergènes aggravés par le soleil), allergènes aéroportés (dans l’air : parfums vaporisés, résines, …)

allergie de contact sur les paupières

Paupières : Collyres, cosmétiques, vernis à ongles, allergènes aéroportés

allergie de contact sur les lèvres

Lèvres : Cosmétiques, médicaments, dentifrices, instruments de musique

allergie de contact sur les oreilles

Oreilles : Bijoux, médicaments locaux

allergie de contact dans le cou

Cou : Cosmétiques, produits capillaires, bijoux, vernis à ongles

allergie de contact sur les aisselles

Aisselles : Déodorants, vêtements

allergie de contact sur le buste

Buste : Sous-vêtements

allergie de contact des mains

Mains : C’est là où s’est le plus difficile ; on touche tellement de choses tant à la maison qu’au travail et pendant nos loisirs !

allergie de contact sur les jambes

Jambes : Médicaments locaux, pansements, vêtements

allergie de contact sur les pieds

Pieds : Produits de tannage des cuirs, colles, colorants des chaussures

“Certains métiers sont donc plus problématiques chez certaines personnes : être coiffeur, femme de ménage ou encore tourneur-fraiseur expose à une plus grande quantité d'allergènes reconnus qu'être animateur radio par exemple. On peut en tenir compte au moment de son orientation professionnelle. Si vous êtes déjà dans l'un de ces corps de métier, vous pouvez vous informer sur la prise en charge de l’eczéma de contact professionnel auprès des services de santé au travail.”

Faire des tests allergologiques pour trouver la cause

Les patch-tests, vous les croiserez peut-être aussi sous d’autres noms, tels que épidermo-tests ou tests épicutanés. Ces tests allergologiques sont indolores puisqu'ils se font sans piqûre : il s'agit d’appliquer dans le dos une série d’allergènes ou de produits pour voir lesquels déclenchent une petite plaque d’eczéma. Attendez-vous au moins à une vingtaine de tests pour ce qui est des allergènes les plus fréquents (batterie standard). Le médecin pourra vous faire des tests complémentaires orientés en fonction de vos activités quotidiennes ou de votre métier.

L'allergène a été trouvé ? Problème résolu, si vous pouvez éviter facilement le contact avec l'allergène. Si ce n'est pas le cas (une coiffeuse qui serait allergique aux teintures de cheveux par exemple), des solutions de protection et de prise en charge existent le plus souvent : parlez-en avec votre dermatologue ou à votre médecin du travail si l’allergène en cause est lié à une utilisation professionnelle. Pour les allergies à un ingrédient de cosmétique l’éviction de l’allergène est parfois compliquée ; il s’agit de noms chimiques compliqués et il est difficile de lire les étiquettes.

Lorsqu’il y a une forte suspicion d’allergie à un produit et que le test avec celui-ci est négatif, le dermato-allergologue peut vous proposer de faire un ROAT en anglais Repeated Open Application Test , ou "test ouvert d'application répétée". Il consiste à appliquer le produit plusieurs jours sur une petite zone de l’avant bras. S’il ne donne pas de résultat, on peut faire un test d’usage surtout avec les produits cosmétiques.

Peut-on avoir un eczéma de contact sur un eczéma atopique ?

Oui. Il arrive parfois qu'un eczéma de contact se déclenche chez une personne déjà atteinte d'eczéma atopique. Cela le rend plus compliqué à diagnostiquer, car il est alors souvent confondu avec le premier. La règle à retenir quand on a un terrain atopique :

Prudence avec ce que vous appliquez sur votre peau ! Ne pas hésiter à faire des tests s’il y a un doute.

La peau atopique laisse plus facilement passer les allergènes. Mieux vaut se tourner vers des produits de toilette ou des soins avec le moins d’ingrédients possible. Attention, le “bio” ou le “naturel” ne sont pas des garanties contre l'allergie : par exemple, huiles essentielles et parfums ont des composants communs qui peuvent causer des allergies.