appliquer son dermocroticoide

Comment mettre sa crème à la cortisone pour l'eczéma

Comment bien appliquer son dermocorticoïde ?

Dermocorticoïdes bien utilisés = plus d'efficacité

En appliquant correctement sa crème à la cortisone (dermocorticoïde) et en quantité suffisante, on peut grandement soulager l'eczéma : cela démange moins, on dort mieux... Découvrez les bons gestes à avoir pour utiliser au maximum leur efficacité !

Pourquoi utiliser les dermocorticoïdes ?

La cortisone est une hormone fabriquée par les glandes surrénales. Un de ses dérivés le cortisol assure la régulation de fonctions de l'organisme telles que les défenses immunitaires et l’inflammation. La cortisone est utilisée comme anti-inflammatoire, anti-douleur et anti-allergique. Grâce à son action sur certaines cellules de l’immunité, comme les lymphocytes, elle constitue un traitement des poussées des maladies à composante immunitaire pour aider l’organisme à réduire ou espacer la survenue des poussées.

Comment agit la cortisone sur la peau ?

La cortisone par voie locale agit de 3 facons :

  • Action anti-inflammatoire

C’est l’activité la plus utile qui résulte d’actions sur les nombreux médiateurs de l'inflammation, les cellules sanguines et les cellules que l’on retrouve dans les différentes couches de la peau.

Cette action est reliée à des propriétés vasoconstrictrice qui participent à l’effet anti-inflammatoire en diminuant rapidement l’érythème et l’oedème.

  • Activité anti-mitotique (ou anti-proliférative)

La cortisone a une activité anti-proliférative sur toutes les composants cellules de la peau.

  • Activité immunosuppressive

La cortisone exerce une activité immunosuppressive locale, utile dans le cadre de pathologies faisant intervenir le système immunitaire comme l’eczéma.

Elle permet de faire disparaître les plaques rouges et suintantes, les plaques rouges et gonflées, les plaques épaisses. Au passage, elle calme donc aussi les démangeaisons causées par ces plaques : c'est la façon la plus sûre et la plus rapide d'arrêter le cycle infernal : rougeurs- grattage - grattage - rougeurs.

Quand mettre des dermocorticoïdes en cas d’eczéma ?

Crème à la cortisone, commencer dès les premiers signes

Il faut ouvrir le tube dès que la crise d'eczéma s'annonce. Attendre, c'est risquer de voir empirer la crise et que cela devienne encore plus insupportable. Mieux vaut s'y prendre dès que vous observez l'un de ces signes :

  • dès que c'est rouge
  • dès que ça gratte
  • dès que l’on ressent un relief inhabituel sur la partie de peau concernée

La peau est sèche uniquement ? Pas besoin de dermocorticoïde, mais n'oubliez pas votre émollient !

Quand arrêter les dermocorticoïdes ?

Quand on est revenu à une peau normale, on peut arrêter la crème. Autrement dit, quand la peau n'est plus rouge, qu'elle ne démange plus et qu’elle a désépaissi. Cela peut prendre plusieurs semaines, en particulier sur la peau épaissie. Pensez à continuer à vous hydrater entre les crises avec l'émollient, lui ne doit pas être arrêté.

Utiliser les dermocorticoïdes une fois par jour

Pendant toute la durée de la crise, c'est une fois par jour. Plutôt le soir, après la toilette pour en faire un petit rituel sans avoir à se presser.

Pourquoi ne pas l’associer à son rituel de coucher  avec le brossage de dents avant d’enfiler pyjama ou chemise de nuit ?

Les bons gestes pour appliquer les dermocorticoïdes

Appliquer largement

  • On se lave les mains pour commencer pour avoir les mains propres.
  • On applique sur les plaques rouges en y allant franchement.
  • Il faut mettre la crème en débordant même un peu des zones enflammées : faites de grands gestes de la paume pour bien les couvrir, plutôt que d'appliquer du bout du doigt en pointillé.

Quelle quantité de crème ? La règle de la phalangette

Il ne faut pas être frileux. Trop de gens mettent trop peu de crème : c'est peu efficace, on finit par se lasser, et on se décourage de voir que les choses n'avancent pas. La crème à la cortisone est un médicament et comme tout médicament il y a une dose à respecter pour qu'il soit efficace (on ne pourrait se contenter de 1/4 de comprimé de paracétamol pour soulager une douleur, c’est pareil !).

N'ayez pas peur, les dermocorticoïdes en crèmes ne sont pas dangereux. Et seule la dose suffisante permet de se soigner.

L'unité phalangette vous aidera à savoir combien en mettre ! L'unité phalangette d'un adulte, c'est assez de crème pour traiter la surface de ses deux paumes de main. Ce n'est pas énorme, donc il faut souvent reprendre de la crème pour bien traiter toutes les zones rouges.

 

Parfois plusieurs tubes par mois

1 tube de 30g = 1 application sur le corps entier d'un adulte.

Il est normal d'avoir à récupérer beaucoup de tubes à la pharmacie, pas d'inquiétude !

Les règles à respecter

  • Pas sous les couches (Sauf eczéma de contact avéré mais c’est très rare. L’eczéma atopique ne touche pas les fesses des bébés.)
  • Pas trop longtemps sur les paupières.
  • Adapter la texture à la localisation de l’eczéma :  sur le cuir chevelu, chez l'adulte, ou dans les plis on peut utiliser des lotions ou des gels ; sur les zones épaisses on préfère la pommade.

Toujours associer à l'émollient

Le traitement de l'eczéma fonctionne avec deux soins : dermocorticoïdes et émollient.

Pendant les crises :  dermocorticoïdes sur les rougeurs  + émollient (partout sauf sur les rougeurs).

Hors des crises : émollient seul, sur toute la peau.

 

Trucs & astuces
Bien appliquer son émollient pour traiter l’eczéma efficacement
Lire plus
Trucs & astuces
Mieux gérer les symptômes de l'eczéma : la règle de l’ABCDE
Lire plus
Trucs & astuces
Eczéma : les astuces anti-grattage
Lire plus