appliquer son dermocroticoide

Comment bien appliquer son dermocorticoïde ?

Comment bien appliquer son dermocorticoïde ?

Les dermocorticoïdes sont des médicaments d’usage local qui contiennent des dérivés de la cortisone et ont une action anti-inflammatoire. Ils sont utilisés depuis les années 1950 pour traiter différentes maladies cutanées. Ils se présentent sous forme de crèmes, de pommades ou de lotions.

Les dermocorticoïdes sont des crèmes à base de cortisone qui sont utilisées pour leur pouvoir anti-inflammatoire sur la peau.

Pourquoi utiliser des dermocorticoïdes ?

Les dermocorticoïdes sont indispensables pour calmer l’inflammation qui cause l’eczéma. Ils sont indiqués pour faire disparaître les plaques rouges et suintantes, les plaques rouges et gonflées, les plaques épaisses et aussi pour calmer les démangeaisons qu’elles occasionnent.

Quand utiliser des dermocorticoïdes ?

  • Les dermocorticoïdes s’appliquent une seule fois par jour jusqu’à disparition complète des lésions inflammatoires.
  • Si les rougeurs réapparaissent il faut tout de suite recommencer à appliquer les dermocorticoïdes.
  • Les dermocorticoïdes s’utilisent comme tout médicament : quand on en a besoin, c’est à dire quand l’inflammation est là.

Comment les utiliser ?

Les dermocorticoïdes s’appliquent sur les zones inflammatoires, en débordant légèrement, dès l’apparition des lésions

Combien ?

Les dermocorticoïdes sont des médicaments et ont donc comme tout médicament une posologie. La dose à appliquer est la dose nécessaire à une bonne efficacité.

Chez l'adulte comme chez l'enfant et le nourrisson, afin de mieux préciser la quantité de crème à appliquer sur une surface donnée, on peut utiliser la méthode de l'unité phalangette.

L'unité phalangette correspond à la quantité de crème déposée d'un trait continu sur toute la longueur de la dernière phalange de l'index d'un adulte. Cette quantité ainsi délivrée permet de traiter une surface de peau correspondant à la surface des 2 mains d'un adulte (soit environ 250 à 300 cm2). Une unité phalangette correspond à 0,5 g de produit. Un tube de 30 grammes contient 60 unités phalangettes.

Il est conseillé d'appliquer le produit en touches espacées, puis de l'étaler en massant légèrement jusqu'à ce qu'il soit entièrement absorbé.

Il est utile de comptabiliser le nombre de tubes utilisés, en particulier lors du traitement de grandes surfaces.

C’est quoi un bon usage des dermocorticoïdes ?

Suivre les conseils de son médecin

  • Il adapte la forme du dermocorticoïde en fonction de la localisation des plaques rouges et de leur aspect sec ou suintant. Ainsi il donne une crème le plus souvent soit une pommade sur des lésions très sèches et épaisses ou bien une lotion sur les zones pileuses.
  • Il adapte la puissance du dermocorticoïde en fonction de l’intensité des plaques. Il peut utiliser un dermocorticoïde moyen, fort ou très fort.

Bien appliquer la bonne dose de dermocorticoïdes pendant le temps nécessaire, jusqu’à disparition des plaques

  • En mettre dès que les rougeurs apparaissent et jusqu’à ce qu’elles aient totalement disparu. La moyenne d’utilisation est de 1 à 2 semaines, parfois 2 à 3 jours sont suffisants, parfois c’est 3 semaines.
  • En mettre suffisamment : déterminer la quantité selon le schéma de l’unité phalangette. Une dose de crème sur la dernière phalange de l’index permet de couvrir une surface de rougeurs équivalente à deux paumes. Une dose trop faible risque d’être insuffisante pour faire disparaître les plaques et risque de prolonger inutilement les applications.

Respecter certaines recommandations

  • Mettre le dermocorticoïde 1 seule fois par jour plutôt le soir
  • Arrêter complètement du jour au lendemain dès que les rougeurs ont totalement disparu
  • En remettre dès la moindre réapparition de rougeurs
  • Ne pas appliquer de dermocorticoïdes sur n’importe quoi en particulier sur des lésions infectieuses (impétigo, herpès, mycoses)

Y a-t-il des effets secondaires ?

Oui, des effets secondaires cutanés peuvent survenir surtout si les dermocorticoïdes ne sont pas utilisés correctement, mal adaptés et appliqués trop longtemps.

Ces effets indésirables cutanés sont les suivants :

  • Atrophie cutanée
  • Vergetures
  • Modification de la pigmentation
  • Petits vaisseaux apparents
  • Acné du visage
  • Pousse excessive de poils
  • Aggravation de dermatoses infectieuses telles qu’’impétigo, herpès, varicelle, mycoses.

Les effets généraux des dermocorticoïdes après application cutanée sont uniquement liés à un mésusage.

La pénétration des dermocorticoïdes à travers la peau est très faible aux doses recommandées (unité phalangette) sur des périodes courtes.

Exceptionnellement, si des dermocorticoïdes très forts sont appliqués sur toute la surface cutanée chez le nourrisson pendant longtemps, ce qui est un mauvais usage, des complications générales peuvent se voir (diabète, prise de poids excessive…).

De nombreuses croyances et idées fausses circulent sur les dermocorticoïdes. En particulier, un amalgame est souvent fait entre dermocorticoïdes et corticoïdes pris par voie orale.

Si vous avez des questions ou des craintes quant à l’utilisation des dermocorticoïdes, il est très important d’en discuter avec votre médecin, votre dermatologue ou bien votre pharmacien.

Trucs & astuces
Mieux gérer les symptômes de l'eczéma : la règle de l’ABCDE
Lire plus
Trucs & astuces
Bien appliquer son émollient pour traiter l’eczéma efficacement
Lire plus
Trucs & astuces
Eczéma : les astuces anti-grattage
Lire plus