Le jeu est un moyen d’accéder aux préoccupations de l’enfant

Du jeu au je... Un moyen d’accéder aux préoccupations de l’enfant

Le jeu : un moyen d'accéder aux préoccupations de l’enfant

Une activité d'ordre physique ou mental

Le jeu nous accompagne tout au long de notre vie… il se définit comme une "Activité d'ordre physique ou mental, non imposée, ne visant à aucune fin utilitaire, et à laquelle on s'adonne pour se divertir, en tirer un plaisir".

L’enfant apprend beaucoup par le jeu…déjà tout petit, le jeune enfant joue pour éprouver ses limites corporelles et celles de son environnement. Il y éprouve la séparation et la joie des retrouvailles.

Le jeu est aussi un espace privilégié ou l’enfant expérimente les règles, la relation à l’autre, l’échec, la destruction aussi parfois et la reconstruction. Il peut aussi y faire l’expérience de la solitude et du grand groupe.

L’adolescence et les jeux vidéo

Les adolescents se tournent plus vers les jeux-video, avec l’inquiétude des familles parfois, mais le jeu video peut être un formidable terrain d’expression et de partage inter-générationnel.

J’encourage les familles à mieux saisir les jeux vidéo de leurs enfants, avec lesquels ils pourraient jouer, se confronter et se surpasser. Quel bonheur pour un adolescent de voir les roles s’inverser et se retrouver à transmettre ses connaissances.

Il est d’autant plus important d’encourager cette démarche qu’une utilisation excessive est toujours sur le fil chez certains adolescents. Ainsi, les encourager à développer leur esprit critique et analyser avec eux les émotions ressenties lors de ces jeux, permet le dialogue et une utilisation plus raisonnée.

Le jeu permet aussi d’apprendre, nombre d’enseignants utilisent les ressorts ludiques du jeu pour stimuler les apprentissages.

Ainsi, il est intéressant de constater le développement de serious game ( jeu sérieux). Ces jeux permettent de développer des compétences spécifiques, de rééduquer. Pour autant, il reste indispensable de faire le lien avec le thérapeute qui donnera du sens à ce qui se joue sur l’écran.

L’intérêt du jeu en éducation thérapeutique

Au cours des ateliers d’éducation thérapeutique (à l’hôpital), avec les enfants notamment, la dimension du jeu est essentielle et au cœur de la pratique.

En séance individuelle ou en atelier de groupe, nous utilisons des outils de médiation (quizz, dessins, jeux de rôle) qui permettent d’accéder au monde interne de l’enfant, à ses préoccupations et à ce qu’il ne peut pas verbaliser.

Nous impliquons systématiquement les parents dans les échanges pour permettre aux enfants de partager leur jeu et le plaisir rencontré dans ce jeu… pour le reproduire à la maison.

Il ne faut pas oublier que les familles d’enfants souffrant de pathologies chroniques sont souvent prises dans le quotidien du soin et le quotidien médical. Notre rôle de thérapeute est de permettre à chacun de retrouver sa place...du jeu au je !

Le jeu parle du moi, de ce qui nous traverse, nous touche à un instant T.

En synthèse

Il est important de comprendre que le jeu prend des formes différentes ; Il peut être, en thérapie, un moyen indirect d’accéder à l’inconscient du patient pour mieux appréhender ses blocages et l’aider à mieux se connaitre.

Il peut être un moyen de partager, un moyen d’expression, il peut être un moment de détente ou un moyen d’entrer en relation....

Le jeu peut aussi faire souffrir...il est essentiel de rester vigilant quant aux risques d’addictions...

Lorsque le jeu devient la priorité dans la vie professionnelle, amène des conflits dans les relations interpersonnelles, met en lumière des troubles du sommeil, il est nécessaire de consulter un spécialiste ou son médecin généraliste qui saura vous orienter.

Par Sylvie Cauet, Psychologue, Ecole de l’atopie Service de Dermatologie Hôpital Larrey, CHU de Toulouse.

Bien-être
Eczéma atopique et émotions
Lire plus
Bien-être
L'impact psychologique de l'eczéma atopique est réel
Lire plus
Bien-être
Eczéma et mauvais sommeil : quelles conséquences et comment mieux dormir ?
Lire plus