Eczéma et huiles essentielles

Eczéma et huiles essentielles : faut-il se méfier ?

Eczéma et huiles essentielles

Oui, les huiles essentielles sont déconseillées quand on souffre d’eczéma

Beaucoup de gens profitent des nombreuses vertus des huiles essentielles. Malheureusement pour ce qui est de l'eczéma, mieux vaut les éviter.

Les huiles essentielles sensibilisent

Les réactions d'allergie aux huiles essentielles ne sont pas très fréquentes, mais quand elles existent, elles sont souvent sévères. Si les huiles essentielles sont déconseillées à ceux qui ont de l'eczéma, c'est parce qu'elles peuvent causer une plus grande sensibilité de la peau chez certaines personnes, en cas d'exposition prolongée ou répétée. Autrement dit, elles peuvent aggraver l'eczéma, à la façon d'un irritant. Mais elles peuvent aussi déclencher d'authentiques eczémas de contact surajoutés.

“De nombreux sites de vente en ligne d'huiles essentielles les recommandent pour soulager l'eczéma. Ce n'est pas l'avis des médecins, qui les déconseillent”.

Listes des huiles essentielles qui peuvent induire une réaction

Les huiles essentielles les plus souvent responsables de réactions cutanées sont les suivantes :

  • basilic
  • baie
  • bouleau
  • cassie
  • citron
  • citronnelle
  • clou de girofle
  • cumin
  • fenouil
  • gaulthérie
  • gingembre
  • mélisse
  • mousse de chêne
  • orange
  • origan
  • graine de persil
  • menthe poivrée
  • myrrhe
  • baie de piment
  • pin
  • poivre noir
  • sapin
  • tagète
  • verveine des Indes
  • verveine citronnée

Un autre inconvénient de certaines huiles se manifeste lorsque vous vous exposez au soleil. Il faut éviter tout particulièrement les huiles essentielles d'agrumes qui provoquent des coups de soleil et peuvent laisser des taches brunes sur la peau (bergamote, citron, mandarine...). De plus, certaines, comme les huiles essentielles de lavande et de tea tree, sont même très suspectées d’être des perturbateurs endocriniens.

Le “naturel” n'est pas toujours la solution pour l'eczéma

Gardons à l’esprit que certaines plantes peuvent contenir des principes actifs à risque allergique ou toxique. Même le vinaigre, très utilisé en alternative pour le ménage ou la lessive, reste particulièrement agressif pour la peau de bébé par exemple.

Dans le même ordre d'idées, utiliser le sèche-linge plutôt que de faire sécher à l'air libre (où virevoltent les allergènes au printemps) est souvent recommandé.

Ce qu'il faut éviter, ce sont les allergènes et les irritants. Qu'ils soient naturels ou de synthèse.

Bien-être
L'impact psychologique de l'eczéma atopique est réel
Lire plus
Bien-être
Eczéma et mauvais sommeil : quelles conséquences et comment mieux dormir ?
Lire plus
Bien-être
Eczéma atopique et émotions
Lire plus