Le soleil est-il bon pour l'eczéma atopique ?

Le soleil est-il bon pour l'eczéma atopique ?

soleil-760x614px.jpg

Le soleil est le plus souvent bon pour l'eczéma

D'une manière générale, le soleil est plutôt un allié si vous avez de l'eczéma. L'été, il entraîne souvent des améliorations spontanées.

Le soleil peut aussi être mal toléré en provoquant de la transpiration qui occasionne des démangeaisons, une photosensibilité ou une allergie “au soleil”...

Le soleil a tendance à calmer l'eczéma atopique

Oui pour le soleil à petites doses

Ceux qui ont de l'eczéma depuis plusieurs années le savent bien : l'été est en général une période de répit. Pourquoi ? Parce que l'eczéma est une inflammation, et que le soleil a un effet anti-inflammatoire.

Plus précisément, ce sont les ultra-violets (UV) du soleil qui peuvent améliorer l'eczéma. C'est d'ailleurs le principe utilisé en photothérapie pour calmer les crises.

Attention, à trop forte dose, les UV ont des effets néfastes que l'on connaît bien (vieillissement de la peau, maladies dermatologiques, voire cancers, etc.). Veillez donc à trouver le bon équilibre pour garder les bénéfices tout en minimisant les effets nocifs du soleil.

Le soleil, oui. Le chauffage, non?

Ce sont les UV du soleil qui ont un effet positif sur l'eczéma pas les infra-rouges, donc pas sa chaleur. Chez vous, n'augmentez pas le chauffage, il n'aurait pour effet que d'assécher encore plus une peau déjà fragilisée et favoriser les démangeaisons si vous transpirez!

Comment optimiser l'effet positif du soleil et de l'été ?

Gardez le rituel de soin

Pas de pause dans le rituel, même l'été, c'est la régularité qui vous protège le mieux de l'eczéma. Vous partez ? N'oubliez pas de mettre votre émollient et vos dermocorticoïdes dans la valise ! Adaptez la texture de votre émollient à la saison, en cas de doute, votre pharmacien pourra vous conseiller.

Protégez votre peau pour éviter les coups de soleil

On peut s'exposer au soleil, mais ce ne sera bénéfique pour la peau que si on la protège !

Vêtements & parasol

La meilleure protection contre le soleil ? Les vêtements. Ils sont indispensables pour les tout-petits, il en existe même de spécifiques anti-UV. En plus de la crème solaire, n’oubliez donc pas le tee-shirt, le chapeau, les lunettes et le parasol. Attention particulièrement entre 14h et 16h quand le soleil est au plus haut.

Tous les tissus ne protègent pas de la même façon. Plus le maillage est serré et plus la couleur est foncée, meilleure est la photoprotection. En revanche, les tissus fins et clairs laissent passer les UV.

Crème solaire

Utilisez une crème à fort indice de protection solaire (50+) et mettez-en une bonne couche sans trop masser (la peau doit rester un peu blanche). Elle doit rester en surface de la peau pour être efficace.

Toute la peau exposée au soleil doit être enduite. La technique de la coccinelle est très utile pour rendre l'application ludique et ne rater aucun endroit, comme le dessus des pieds par exemple !

Privilégier les formules dites “minérales”, qui ne contiennent ni parfum ni filtre chimique pour ne pas agresser la peau. Certains agents photoprotecteurs, comme l’octocrylène ou la benzophénone-3 ne sont pas recommandés chez l’enfant avec une peau atopique, en raison du risque d’allergie.

Buvez souvent

S'hydrater en buvant régulièrement de l'eau reste une règle d'or l'été, comme tout au long de l'année. D'autant plus lorsqu'on s'expose au soleil ou que l'on pratique un sport en extérieur.

Baignade et activité : les bonnes règles

Baignade

Avant la baignade

Appliquez un lait ou une crème et ensuite une crème barrière pour isoler la peau des agents irritants de l'eau.

Après la baignade

Se rincer à l’eau claire, combien de temps ? Comptez jusqu'à 30 !

Se sécher sans frotter avec une serviette propre, éviter « l’effet papier de verre » d’une serviette remplie de sable !

Remettre de la crème solaire ou de la crème barrière après chaque baignade, même si c’est toutes les heures.

A la fin de la journée

  • Prendre une douche avec un gel nettoyant surgras sans savon/sans parfum pour bien éliminer toutes les crèmes et le sel, se rincer pendant 3 min et se sécher avec une serviette douce.
  • Si besoin, appliquer un dermocorticoïde sur les zones irritées et l'émollient habituel (lait ou crème) sur les zones non-irritées.
  • Éviter les laits après-soleil mentholés, et tout ceux qui sentent bon.

En cas de coup de soleil utilisez votre dermocorticoïde dont l'action anti-inflammatoire vous soulagera rapidement.

Sport extérieur

Pour une activité durant l’été, voici quelques conseils qui vous éviteront des désagréments liés à l'acidité de la sueur :

  • Portez des vêtements amples pour laisser la peau respirer.
  • Prenez un spray d’eau thermale et des mouchoirs en papier pour absorber la sueur dans la journée.
  • Appliquez un lait ou une crème émolliente avant l’effort (même si la peau est très sèche) , le baume n'est pas adapté.
  • Rincez-vous tout de suite après l’effort en prenant une douche pendant au moins 3 minutes.
  • Le soir, appliquez à nouveau un émollient de type lait ou crème.

Quand le soleil n'est pas bénéfique pour l'eczéma

Photo-aggravation de l'eczéma atopique

Dans moins de 5% des cas environ, le soleil peut aggraver une dermatite atopique.

Il est relativement facile de se rendre compte qu’une crise est photo-déclenchée : elle se trouve sur les régions découvertes, visage, décolleté, avant-bras notamment, et apparaît après une exposition solaire inhabituelle.

Est-ce bien de l'eczéma atopique photo-aggravé ?

Ce cas est rare : il faut donc se méfier des autres inflammations de la peau pouvant être dues au soleil, qui peuvent prendre le même aspect, plus ou moins rouge, papuleux (peau gonflée, en relief) , suintant selon les cas. Une lucite estivale ou une lucite polymorphe (souvent à tort appelées « allergie au soleil »), une photosensibilité médicamenteuse (la liste des médicaments inducteurs est longue), une photo-allergie de contact (il existe même des eczémas dus aux filtres solaires) voire encore une dermatose actinique chronique (maladie rare où les malades, hommes le plus souvent, ne supportent plus du tout le soleil). Il peut être nécessaire d’avoir recours à des phototests.

Mode de vie
Mode de vie et eczéma
Lire plus
Alimentation
Alimentation et eczéma
Lire plus
Mode de vie
Vêtements et lessives
Lire plus