quel lait donner au bébé en cas d'eczéma ?

Eczéma, quel lait donner à bébé ?

Quel lait donner à bébé en cas d'eczéma atopique ?

Des règles de base

Comme tous les mammifères, le bébé humain a comme alimentation optimale le lait de sa maman.
Pour diverses raisons, l’allaitement n’est pas toujours possible, d’autres options existent alors pour nourrir bébé.
Le principe est de se servir de lait de mammifère et de le modifier pour se rapprocher le plus possible du lait maternel. Il est facile de comprendre quand on sait que le lait de vache permet de faire prendre 360 kg en un an à un veau, que ce n’est pas le projet pour votre bébé. Ce lait doit donc être modifié en enlevant des protéines, des graisses et en ajoutant d’autres éléments importants pour les bébés. Par exemple, les laits pour bébé sont enrichis en acides gras essentiels, bénéfiques pour la vision et le développement du cerveau, en vitamine D pour les os, en fer pour le système immunitaire.
Bref on modifie le lait de vache pour que le bébé ne se développe pas comme un veau mais comme un enfant !

Vers l’âge de 6 mois un lait 2ème âge est introduit, c’est la période où le bébé reçoit une alimentation diversifiée, c'est-à-dire un repas non lacté complet par jour. 
Dans le cadre d’une alimentation diversifiée, la consommation d’au moins 500 ml de lait infantile 2ème âge complète l’alimentation de bébé, participant à sa croissance et à son bon développement.

Après un an et jusqu’à trois ans, des laits de croissance sont proposés. Leur composition est adaptée à la croissance de cette période de l’enfant.

Des situations plus compliquées

Chez tous les enfants, atopiques ou non, ces laits infantiles peuvent être mal tolérés (gaz, ballonnements, pleurs, régurgitations, constipation, diarrhée, etc.). Une consultation pédiatrique (avec son pédiatre ou son médecin traitant) est alors indispensable pour discuter des alternatives.

Chez les petits atteints d’eczéma, les problèmes alimentaires sont plus fréquents que dans la population non atopique.

Dans certains cas, une allergie aux protéines de lait de vache peut être évoquée. L’association d’un eczéma sévère, c’est à dire étendu et résistant au traitement local (bien effectué) et de troubles digestifs (constipation, diarrhée, ballonnements) doit entrainer un bilan allergologique. Il faut toujours éviter les régimes « sauvages » sans avis médical.

Éviter les laits végétaux sans avis médical, certains laits n’apportent pas les nutriments nécessaires et peuvent être à l’origine de carence quelquefois graves (lait de châtaignes, d’amandes, etc.). Certains laits végétaux enrichis peuvent néanmoins être des alternatives à certaines situations comme par exemple en cas d’allergie aux protéines de lait de vaches, tout comme l’alimentation par un lait de riz de type Modillac Riz Expert, mais toujours après avis médical.

Par le Docteur Jean-Marc Chavigny, Dermatologue à Nantes.

Alimentation
Diversification alimentaire du bébé à risque atopique
Lire plus
Alimentation
Cuisine thérapeutique : recettes à réaliser pour l’été
Lire plus
Alimentation
Eczéma, et si c'était le gluten ?
Lire plus