Se laver et s'hydrater avec un eczéma atopique

Se laver et s'hydrater avec un eczéma atopique

Se laver et s'hydrater avec un eczéma atopique

Il faut se laver très régulièrement, à tous les stades de l'eczéma atopique. L'hygiène de la peau est importante pour éviter une infection de cette peau fragilisée. Après chaque bain ou douche, on s'hydrate, l'un ne doit plus aller sans l'autre.

Se laver chaque jour

Bain ou douche

Chaque jour 5 minutes de douche ou de bain (durée recommandée par les experts européens) , shampoing compris, en suivant les bonnes pratiques de la toilette avec un eczéma. On peut se redoucher dans la journée si on a une autre activité (sport, mer...), mais cette fois-ci sans produit nettoyant, juste à l'eau claire.

On peut adapter la fréquence en fonction des saisons : l'hiver on peut se laver un peu moins souvent par exemple, surtout pour les enfants.

Avec quoi se laver ?

La peau atopique manque de corps gras. On évite donc le savon qui est un détergent et aurait pour effet d'émulsionner le peu de gras qu'il reste sur la peau.

Il faut préférer ces produits comme :

  • Huile lavante
  • Gel ou crème lavante
  • Syndet (détergent de synthèse)
  • Pain dermatologique

On utilise des produits adaptés aux peaux atopiques, donc non irritants et sans substances allergisantes.

Un seul "savonnage" par jour suffit, en privilégiant le visage, les plis et la région péri-anale. Pas besoin de se savonner tous les jours des pieds à la tête.

“Si on n'hydrate pas après, le bain n'a pas d'effet favorable sur la peau atopique”.

Après la toilette, l'hydratation

Les crèmes hydratantes

Les émollients sont de grands alliés quand on vit avec une peau atopique, il faut rapidement apprendre à leur faire une place dans sa vie. Ils permettent de :

  • espacer les poussées
  • traiter la peau sèche
  • limiter la pénétration des irritants ou des allergènes de notre environnement

C'est un traitement de fond qui permet de réparer la peau, de lui redonner sa fonction de protection (barrière cutanée). Il faut donc choisir et utiliser un émollient qui nous convient parfaitement : s'il pique ou s'il gratte, c'est qu'il n'est pas adapté, il faut en changer !

On parle souvent de crème hydratante, mais en réalité l'émollient peut aussi être un cérat, un baume, un lait, une huile, voire un spray ...

Elle ne remplace pas la crème à la cortisone

La crème à la cortisone est l'autre moitié du traitement, qui sert à supprimer l'inflammation. On l'utilise pendant les périodes de crise uniquement sur les plaques d’eczéma, avec l'émollient toujours en complément sur le rest du corps.

Bien appliquer sa crème hydratante

Il faut en mettre assez : une personne qui a de l'eczéma atopique utilise environ 2 grands flacons par mois. Il faut aussi en mettre sur tout le corps : on compte environ 5 minutes pour hydrater le corps entier.

Attention à ne pas l'appliquer sur les rougeurs trop intenses, mais uniquement sur la peau saine. On ne met pas de crème hydratante sur l'inflammation (d'ailleurs, si ça pique, c'est peut-être à cause de cela).

Ce doit être un moment agréable, un rituel quotidien comme le brossage des dents, vous pouvez suivre nos conseils pour bien mettre sa crème en utilisant par exemple la technique de la coccinelle. Vous vous sentez poisseux ou ça colle ?

Vous en avez mis trop, vous pouvez en mettre moins, ou c’est le signe que votre peau demande à adapter la texture. Demandez conseil à votre pharmacien il saura vous aider et pourra vous faire tester les différentes textures disponibles sur le marché. Les innovations sont fréquentes dans ce domaine.