Les crèmes à la cortisone ont-elles des effets secondaires ?

Il n’y a pas de raison de craindre la cortisone.

Votre médecin vous a prescrit des dermocorticoïdes ? Vous pouvez les utiliser sereinement. Les croyances circulant sur les effets secondaires des dermocorticoïdes sont nombreuses, car ils sont souvent confondus avec ceux de la cortisone prise par voie orale. Dommage, car si elles sont bien utilisées, les crèmes à la cortisone, ont pour principal effet secondaire d'améliorer la qualité de vie !

La cortisone naturelle : notre corps en fabrique

Ce n'est pas pour rien si la crème à la cortisone est le traitement de référence pour l'eczéma. C'est un anti-inflammatoire particulièrement efficace. D'ailleurs, c'est le meilleur que notre corps a trouvé à produire, sous le nom de cortisol.

Le cortisol nous sert de carburant, de starter le matin vers 8 heures, il est  fabriqué toute la journée avec un petit creux vers 3 heures du matin. Cette hormone intervient pour métaboliser le sucre et les graisses, mais aussi pour réguler le sommeil, l’immunité, et notre sérénité (c'est une réponse au stress de la vie de tous les jours).

La crème à la cortisone ne peut pas rendre “bouffi”

Ceux qui vous ont dit que les dermocorticoïdes (cortisone appliquée sur la peau) pouvaient faire prendre du poids ou faire gonfler le visage confondent avec  ce que l’on peut observer après une prise de cortisone par voie générale (orale ou injectable). Seule la cortisone orale ou injectable peut avoir ce type d'effets secondaires (hypertension artérielle, ostéoporose, etc.) et ce n'est pas cette forme que le médecin vous a prescrit pour de l'eczéma.

Pourquoi la cortisone n'a pas ces effets secondaires quand on l'applique directement sur la peau alors qu'elle peut faire gonfler par voie orale ? 

Parce que même s’il en pénètre un peu dans l’organisme à travers la peau, ce n’est jamais autant que lorsqu’on l’avale ou qu’elle se retrouve directement dans le sang après une injection. Les effets secondaires sont directement liés à la quantité de cortisone absorbée : ils n’apparaissent que lorsqu'on en prend beaucoup et longtemps par voie générale.

 

Les bébés peuvent être traités sans aucun danger

Peut-on utiliser une crème à la cortisone chez un bébé ? Bien sûr. 

Même s'il a moins d'un an ? C'est sans risque, même pour les nourrissons, car la cortisone n'a pas d'effets secondaires par voie cutanée. C'est aujourd'hui le traitement le plus efficace pour apaiser les crises : bébé va enfin pouvoir mieux dormir et vous aussi !

 

Il n'y a pas d'accoutumance avec les dermocorticoïdes

Les dermocorticoïdes sont le traitement de la poussée d’eczéma : ils doivent être commencés dès l’apparition des rougeurs  et arrêtés lorsque l’eczéma a disparu. En cas d’eczéma atopique, d’autres poussées vont survenir parce que c’est une maladie chronique. Ca ne veut pas dire que les dermocorticoïdes ne sont pas efficaces ou que leur effet s’épuise…

Si le dermocorticoïde appliqué correctement ne semble plus faire effet alors qu'il était efficace en début de traitement, c'est ailleurs que se trouve le problème.

Soit la crème utilisée est inadaptée (classe trop faible = dermocorticoïde pas assez puissant), soit elle est mal utilisée, en particulier parce que les quantités appliquées sont insuffisantes. Bien que sous forme de crème, le dermocorticoïde reste un médicament  : il y a une dose et une fréquence d’applications à respecter.

C’est vrai que c’est assez contraignant et que cela demande une grande régularité : pourtant, cette régularité est la clef de son succès.

 

Vous pouvez continuer d'aller au soleil sans crainte

Pensez tout de même à respecter les règles habituelles de photoprotection ! Mais gardez l'esprit tranquille, les dermocorticoïdes ne réagissent pas avec le soleil (contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens comme le kétoprofène).

Faut-il appliquer sa protection solaire avant ou après le dermocorticoïde ?

Après. La crème solaire se met en dernier.

C'est le traitement de référence le plus efficace

Il est important de traiter les plaques d'eczéma avec les dermocorticoïdes , car c'est le meilleur moyen de supprimer rapidement  les démangeaisons et le grattage. Cela permet de gagner un énorme confort de vie, mais ce n'est pas tout : cela évite de perpétuer la maladie en un cercle vicieux.

Seulement deux situations particulières

Les dermocorticoïdes les plus puissants ne doivent pas être appliqués sur le visage pendant plus d'un mois de façon quotidienne, car ils pourraient entraîner une fragilité et une rougeur de la peau.

L'application de dermocorticoïdes au niveau des cuisses et de la poitrine (chez les femmes) pendant de longues périodes peut induire des vergetures. De même, les femmes enceintes atteintes de dermatite atopique doivent appliquer avec prudence les dermocorticoïdes sur l'abdomen afin d’éviter les risques de vergetures.